3F en action pour le logement des jeunes © Sylvie Duverneuil

3F en action pour le logement des jeunes © Sylvie Duverneuil

3F en action pour le logement des jeunes

Publié le 11/07/2017

Précarité professionnelle, loyers élevés, baisse de la mobilité résidentielle… autant de facteurs qui font du logement une des principales difficultés rencontrées par les jeunes. Tour d’horizon des solutions mises en œuvre par 3F pour renforcer leur accès au logement.
 

La part des jeunes titulaires d’un bail HLM a fortement diminué au fil des décennies. Aujourd’hui, les jeunes ne représentent que 11 % des locataires HLM et 9 % au sein du parc 3F. Ce chiffre est non seulement lié au déséquilibre entre l’offre et la demande mais aussi parfois à des idées reçues : le logement social est réservé aux familles, il n’est pas adapté aux jeunes…. 

Attributions et décohabitations

3F mobilise tous ses efforts pour améliorer cette situation. En 2016, 30 % des attributions 3F ont concerné des moins de 30 ans. Un pourcentage en constante progression grâce à la mobilisation d’Action Logement en faveur du logement des jeunes. 

Par ailleurs, dans le cadre de sa politique de mobilité résidentielle, 3F souhaite faciliter la décohabitation des jeunes, c'est-à-dire faire en sorte que les jeunes puissent quitter le domicile familial et devenir locataire de leur propre appartement. 3F donne aussi un coup de pouce aux jeunes souhaitant accéder à la propriété. Tout·e enfant de locataires 3F en décohabitation peut acheter un logement 3F avec une décote de 20 %, au même titre que ses parents.  

Petits logements et logements intelligents

Le choix des typologies de logements est tout aussi déterminant pour l’accès au logement des jeunes. Ainsi, 3F
vise pour tous ses projets de construction un quota de 35 %   de petits logements (T1 et T2). Un quota qui peut être relevé dans les zones particulièrement denses. 

3F innove également avec la construction de bâtiments évolutifs. A Athis-Mons (91), Immobilière  3F a développé une résidence dont le système constructif – associant le bois et le béton – rend possible le fractionnement ou l’agrandissement des appartements, et ce par un simple déplacement des panneaux en bois. Une solution qui permet d’adapter le nombre de petits logements en fonction des besoins.

Colocation

En Ile-de-France, 3F propose également des logements en colocation. Les logements sont destinés aux moins de 30 ans, aux titulaires d’un contrat de professionnalisation ou d’apprentissage ainsi qu’aux étudiant·e·s. Pour plus de mobilité, les appartements sont meublés et le bail est d’une durée d’un an, renouvelable sous conditions. Depuis le lancement du dispositif en 2013, plus de 300 jeunes ont bénéficié d’un logement en colocation.

Résidences dédiées

Plus de petits logements dans le parc classique, de la colocation, mais aussi plus de résidences dédiées aux jeunes ! Une mission confiée à la société de 3F Résidences Sociales de France, qui développe des résidences pour étudiants, apprentis ou encore pour jeunes actifs en partenariat avec des associations spécialisées. Sa production est aujourd’hui consacrée à plus de 60 % au logement des jeunes. Fin 2016, Résidences Sociales de France a livré une résidence pour étudiants et apprentis au cœur du Campus Paris-Saclay à Palaiseau (91) qui réunira à terme 30 000 étudiants . La résidence comprend 330 logements, allant du studio au logement en colocation pour deux à quatre personnes, gérés par l’Arpej. Début juillet, à Marseille (13), c’est cette fois la première pierre d’une résidence pour jeunes actifs qui a été posée. Le logement des jeunes se construit chaque jour.