RETOUR SUR L’ANNÉE DES SOCIÉTÉS 3F

Christian Baffy, président, et Yves Laffoucrière, directeur général, reviennent sur les performances de 2016. Tous deux estiment que l’entreprise peut s’appuyer sur des fondamentaux solides pour accélérer encore son développement et faire face aux défis du logement social à horizon 2022 et au-delà.

monsieursQuel regard portez-vous sur 2016 ?
Yves Laffoucrière : Plus de 10 000 créations de logements engagées, des volumes de ventes stables par rapport à 2015, l’accession à la propriété et l’offre de logements intermédiaires en progression, des indicateurs de gestion pilotés avec rigueur : pour 3F et ses sociétés, cet exercice a été une année de fort développement.
Christian Baffy : Il marque aussi la fin d’un cycle, celui de notre projet d’entreprise 2011/2016. Pendant cette période, nous avons mis en chantier 40 000 logements et places d’hébergement et démoli 7 500 logements dans le cadre de 57 projets de renouvellement urbain de l’Anru 1. Nos équipes ont su concilier la réalisation de ces volumes très importants de logements et le maintien d’une grande qualité dans les produits proposés, gage d’une attractivité durable.
Yves Laffoucrière : Elles ont aussi su le faire dans un esprit d’innovation et d’engagement, souvent de façon pionnière, et avec une forte implication sur les sujets liés au développement durable. De nombreux programmes attestent de cette démarche, avec, un peu partout en France, des projets réalisés en BIM, des constructions biosourcées, des programmes ambitieux de rénovation énergétique, des transformations d’usage.

Comment voyez-vous 2017 ?
Yves Laffoucrière
 : En 2017, 3F intensifie encore plus son action, de façon à répondre toujours mieux à la demande de son actionnaire, Action Logement, et des pouvoirs publics. 

Christian Baffy : L’accélération de la production de logements va de pair avec des engagements ambitieux en matière de développement durable et avec une volonté forte de mener à bien la transformation numérique des métiers et des pratiques de 3F. Cela se traduit de façon opérationnelle dans le projet d’entreprise 2017-2022 !